Le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Chaineau, nouvel ALFOST

Admis à l’école navale en 1982, spécialisé dans la lutte sous la mer puis breveté atomicien de l’école des applications militaires de l’énergie atomique de Cherbourg, l’amiral Chaineau a passé la majeure partie de sa carrière au sein des forces sous-marines, au service de la dissuasion nucléaire, totalisant plus de 25 000 heures de plongée.

Il a commandé à la mer le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir puis le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Triomphant avant d’occuper successivement à l’état-major de l’amiral commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique les postes de sous-chef d’état-major « opérations » puis de chef d’état-major.  

Admis à la 7ème promotion du Collège Interarmées de Défense puis affecté à l’État-major de la Marine nationale en qualité d’officier de programme des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque, l’amiral Chaineau a également été sous-directeur en charge du « contrôle et de la lutte contre la prolifération » à la délégation aux affaires stratégiques.

Auditeur (58ème session) du centre des hautes études militaires et à l’institut des hautes études de la défense nationale, il a été nommé contre-amiral en 2014, occupant le poste de sous-chef d’état-major « plans et programmes » à l’État-major de la Marine.

Il a été promu vice-amiral deux ans plus tard et vice-amiral d’escadre au 1er septembre 2020 prenant le même jour les fonctions d’ALFOST.

source : Defense.gouv.fr